Que coûte un livre ?

Un grand débat s’il en est dans le monde de l’édition, et une réflexion constante en tant qu’association. Traditionnellement, il est d’usage de présenter un joli camembert avec les pourcentages de ce qui revient aux différents intervenants ayant participé à la création, la fabrication et la diffusion d’un livre.

Exemple sur cette page.

Seul bémol, ce graphique ne tient pas en compte un certain nombre de paramètres, à commencer par le seuil de rentabilité. En effet, si certains postes de dépenses sont toujours proportionnels au nombre d’exemplaires créés et/ou de ventes (par exemple la diffusion et la distribution, voire l’impression ou les frais fixes de fonctionnement), d’autres bénéficient soit d’un amortissement dans le temps (les frais de création, de relecture…), soit d’une évolution (théoriquement les droits d’auteurs, le pourcentage augmentant selon le nombre d’exemplaires vendus).

Dans le cadre d’une jeune structure, d’autres paramètres entrent bien sûr en jeu. Le coût d’impression ne sera pas comparable, puisque le poids de négociation auprès de l’imprimeur est plus ou moins inexistant, et pour une association la répartition des fonds générés ne sera pas non plus similaire : tout sera alors réattribué pour d’autres projets – soit éditoriaux, soit purement associatifs. Il n’y aura en effet pas de répartition pour les bénévoles, et – de fait – il n’y a pas d’actionnaires dans une association.

Enfin, certains choix pèsent dans la balance. Les illustrateurs qui participent à la création d’un livre – a minima sa couverture – pourront être rémunérés au pourcentage (dans le cas présent ce n’est pas dans leur intérêt à l’heure actuelle, mais souhaitons que cela évolue 😉 ) ou, comme nous le faisons actuellement en l’absence de compétence bénévole équivalente, ils sont rémunérés à la prestation.

Le choix de faire imprimer en France, également, avec des prestataires affichant leur engagement environnemental au-delà de la simple norme en vigueur, a un autre coût.

Concernant la distribution, ce n’est pas parce que la vente se fait en direct que cela n’a pas de coût. Certes, ce ne sont pas 30 à 50 % qui sont reversés à un distributeur et/ou à un diffuseur, mais des frais fixes et variables chaque mois pour avoir un site internet, une boutique en ligne, des outils de gestion et de suivi, sans parler des commissions sur les ventes.

Par choix, notre catalogue n’est pas référencé sur Amazon. Cela ne serait pas cohérent avec notre démarche, et si nous pouvons, à l’échelle individuelle, trouver cette plateforme parfois bien pratique, nous ne pouvons à l’échelle de l’association encourager ce que cela représente à l’heure actuelle. Oui à la praticité et à la simplicité, mais pas dans les conditions pratiquées.

Enfin, la question du livre numérique. Sujet déjà abordé dans cet article : en effet, pas de coût d’impression, mais tous les autres frais persistent ou augmentent dès qu’il s’agit de livre numérique. Il faut créer les différents formats (et c’est un vrai travail pour avoir un rendu correct !), avoir la plateforme qui permet de les distribuer (nous payons le service avec notre boutique en ligne), adapter si besoin, relire et vérifier encore, et éventuellement faire le suivi technique pour les premiers acheteurs ou les moins habitués. Les droits d’auteurs sont ici fixes (dans nos contrats autour de 15%) tandis qu’ils sont variables en fonction des tirages et des ventes pour les livres imprimés (entre 6 et 10% actuellement dans nos contrats, que nous espérons faire évoluer dès que nous aurons acquis une stabilité suffisante et une vision suffisamment globale de nos charges réelles de fonctionnement).

Mais déjà actuellement, dès que les revenus augmentent, nous les utilisons pour différentes actions : répartition anticipée de droits d’auteurs (nous ne faisons pas d’a-valoir, mais n’attendons pas le délai officiel d’un an pour faire nos premiers chèques de droits d’auteurs !), promotion raisonnée (faire connaître ce que nous faisons envers les publics qui s’y intéressent et les professionnels engagés dans des chemins similaires), supports de communication à visée plus large que de la simple “promotion”, et en tâche de fond création de contenu et de projets, réflexion permanente d’amélioration et de maintien de notre cohérence, et actions énergétiques de soutien envers tous ceux qui oeuvrent pour un monde plus harmonieux et joyeux…

Nous avons la chance d’avoir un certain nombre de libertés dans nos choix, nos actions, nos délais, nos partenaires.

Nous avons surtout la joie de pouvoir travailler avec les prestataires, auteurs, illustrateurs, graphistes, relecteurs, etc. qui nous correspondent, avec qui les relations sont aisées, agréables, productives et fluides. Avec qui nous vibrons et résonnons de façon harmonieuse afin que cela nous élève tous, que le résultat ne soit pas le fruit de compromis ou de frustration mais d’épanouissement choisit et construit ensemble.

Voilà le vrai prix de nos livres. Celui qui nous semble juste au moment où nous le fixons, car nous faisons toujours de notre mieux en fonction de ce qui nous guide au-delà de notre seule vue.

Espérant que ce partage vous enchante et vous éclaire, et que grâce à ce fonctionnement nous créerons peu à peu une association pérenne et productive de toujours plus de contenus de toutes sortes – gratuits comme payants ; imprimés et en ligne ; ainsi que divers évènements en présence… – afin de suivre notre chemin, de participer à l’éveil et l’évolution des consciences et des pratiques, d’induire plus de cohérence, de joie et d’harmonie dans la vie quotidienne de chacun.

A bientôt pour la suite !

L’association Smile Book Edition

Posted in Blog, Vie associative and tagged , , , , , , , , , .

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.